Débutants, Commencez ici

Comme le dit l’accroche de mon site, il est facile de réussir le CAP Pâtissier si vous êtes bien formé, informé et entouré. Bien sûr, il est tout aussi facile de se perdre, se décourager, se laisser convaincre par son entourage que c’est une perte de temps ou d’argent… Vous ne pourrez pas aller au-delà de tout ça si vous n’êtes pas bien entouré et préparé. Du coup, dans ce cas, l’obtention du CAP est plus difficile. Et oui, le mental y joue pour beaucoup aussi.

Quel est donc le but de cette page ?

Et bien tout d’abord, c’est de vous aider à vous sentir mieux dans votre peau, à vous encourager et à vous dire que vous le valez bien et que vous allez y arriver. Et oui, franchement, le CAP Pâtissier n’est pas dur à obtenir, il nécessite surtout beaucoup d’entraînements. Je ne connais personne sachant faire la Pâte Levée Feuilletée parfaitement du premier coup. Cela demande parfois plus de 10 essais pour sortir quelque chose de potable. C’est donc quelque chose qu’il faut savoir et accepter pour pouvoir aller de l’avant.

D’autre part, j’en ai vu passer des candidats libres depuis que j’ai écrit l’ebook « Réussir le CAP Pâtissier » et les déceptions du fait de ne pas avoir obtenu le diplôme sont bien plus rares que les heureuses surprises. Et oui, nous nous mettons bien souvent une pression et exigeons de nous-mêmes un niveau bien plus importants que ce qui est demandé le jour J.

Ensuite, j’aimerais vous aider à vous organiser à vous préparer. J’ai un grand projet à venir mais cela me prendra du temps à le mettre en place et en attendant, c’est motus et bouche cousue.

Il faut savoir que j’ai fait un sondage auprès d’un grand nombre de candidats libres grâce à divers supports et il en ressort que la plus grande crainte / le plus grand obstacle pour un candidat libre face au CAP Pâtissier, c’est de trouver le temps pour s’entraîner et de s’organiser devant toute cette masse de travail, d’apprentissage. Il est vrai qu’il n’est pas facile de concilier vie de famille avec la plupart du temps un travail et une préparation au CAP laissée pour le soir et le week-end.

Alors par où commencer ?

En fait, c’est plutôt simple, j’ai déjà tout écrit les années précédentes. Je vais juste vous rassemblez les liens ci-dessous pour que vous ayez la suite logique et que tout se déroule sous vos pieds. Je vais vous guider dans le processus d’apprentissage d’un candidat libre au CAP Pâtissier.

Combien de temps à l’avance doit-on commencer à s’entraîner pour le CAP Pâtissier en tant que candidat libre ?

Tout d’abord, vous pouvez commencer à vous entraîner je dirais minimum 4 mois avant les épreuves pratiques du CAP. Ce n’est pas conseillé mais ce n’est pas impossible si vous avez déjà des compétences dans le domaine. Autrement, il vaut mieux prévoir 9 à 12 mois à l’avance.

Inscrivez-vous

Et oui, ce n’est pas rare de trouver des candidats libres qui s’entraînent et qui soit oublient de s’inscrire (s’y prenant trop tardivement ou arrivant trop tard) ou alors ne se sentent pas prêts à passer le pas. Ce dernier point est le plus fréquent. Et là, cela demande plus un travail sur soi-même : se convaincre que c’est faisable. Pour savoir comment s’inscrire au CAP Pâtissier en tant que Candidat Libre, c’est par ici.

Informez-vous

Il est important de connaître la liste des pâtisseries à savoir faire ainsi que la liste des pâtisseries qui tombent le plus au CAP. Et oui, par exemple, les madeleines et financiers ne sont jamais tombés au CAP et ne tomberont probablement jamais. Ne perdez pas votre temps à vous entraîner dessus contrairement aux viennoiseries que vous devez maîtrisez sur le bout des doigts par exemple.

Ce site suffit largement pour vous informer. Vous y trouverez tout (des recettes de l’ebook jusqu’aux conseils techniques pour réaliser chaque pâtisserie en passant par les livres à acquérir pour réviser la théorie). Ne perdez pas non plus votre temps à parcourir le web pour chercher des micro-informations par ci par là.

Formez-vous

J’avais écrit un article expliquant tout de A à Z : le programme d’auto-formation au CAP Pâtissier pour un candidat libre. A lire donc. Vous saurez ainsi quels livres acheter, comment vous former, comment vous entourer, etc.

Investissez bien

Et oui, le CAP coûte de l’argent. Les matières premières coûtent cher, le matériel coûte cher, l’achat de livres revient cher. C’est aussi à prendre en compte. Mais en final, cela vous reviendra bien moins cher que de passer par une école. Voici un article qui vous aidera à savoir comment faire des économies lors de vos entraînements.

Entraînez-vous

Lorsque vous serez suffisamment avancé dans vos connaissances pratiques, vous commencerez à faire des entraînements à la maison d’examen dans les conditions du CAP Pâtissier. C’est généralement à partir de janvier/février que l’on s’y met. Voici de quoi vous aider à faire les meilleurs entraînements, au plus près de la réalité. Outre l’article « Comment faire un CAP Pâtissier blanc chez soi ? », vous avez les articles suivants qui pourront vous intéresser

A savoir

Vous avez une liste de tous les articles qui peuvent vous être utiles dans votre formation. C’est tout ce que j’ai écrit depuis le début pour répondre aux questions des anciens candidats libres et qui répondront donc à vos propres questions.

Conclusion

Vous avez tout sur ce site pour savoir quels sont les tenants et les aboutissants de l’auto-formation que vous aurez à faire en tant que candidat libre au CAP Pâtissier. Armé des bons livres, de courage et de volonté, vous n’aurez aucun souci pour réussir le CAP. Alors haut les cœurs et en avant pour les entraînements !