Matériel autorisé au CAP de pâtisserie : qu’est-ce qu’un candidat a le droit d’emmener (ou pas) le jour de l’examen ?

Bien sûr, le jour de l’examen du CAP, vous devrez emmener une tenue complète (+ un tablier de rechange au cas où vous vous salissiez pour vous changer à la pause) et votre mallette comme indiqué dans la fiche sur le matériel de pâtissier à acquérir.

Mais qu’en est-il pour le reste, quel est le matériel autorisé au CAP de pâtisserie ?


Vous serez en condition d’examen donc tout téléphone et/ou baladeur sera interdit. Qui sait qui pourrait vous susurrer les réponses ou de l’aide dans les oreilles ?

Ainsi, le jour de l’examen du CAP de pâtisserie, vous aurez le droit d’emmener :

  • un carnet de recette avec juste la liste des ingrédients sans la technique ni les temps et degrés de cuisson. Même si vous maîtrisez les recettes sur le bout des doigts et que vous n’en avez pas besoin, cela peut rassurer de l’avoir avec soi lors de l’organigramme. Vous annoterez votre FT avec les bonnes quantités.
  • votre matériel, une montre, des minuteurs, une bouteille d’eau pour vous désaltérer puisque, mine de rien, on sue beaucoup ce jour là
  • des moules, des pochoirs et des gabarits. Là encore, 2 écoles s’affrontent. Vous n’êtes censé pouvoir utiliser que les pochoirs et gabarits fabriqués par vous-même dans des feuilles cartonnées ou autre support. Cependant, certains jurys acceptent aussi des pochoirs achetés et non fabriqués. Tant que la décoration est réalisée sur place avec les ingrédients mis à disposition (pas d’ingrédients de l’extérieur autorisé), il n’y a pas de souci.

L’écriture au cornet, comment devenir aussi doué que les pros ?

L’écriture au cornet est l’un des éléments techniques et les plus durs à maîtriser parfaitement pour le jour de l’examen du CAP de Pâtisserie. A priori, cela semble assez simple mais l’écriture que l’on a au début n’est pas des plus esthétiques.






Il faut donc réapprendre à écrire et ce avec un cornet. Il faut des heures et des heures d’entraînement pour sortir quelque chose de potable. Le but est d’écrire aussi bien que ce qui est indiqué sur cette image.
alphabet_ecriture
On a tous tendance à écrire de manière ronde et grossière au début. Grosse erreur ! Le jury attend de nous à ce qu’on écrive les lettres hautes, élancées avec les mêmes fioritures artistiques que sur la photo.

Comment fabriquer votre cornet d’écriture avec du papier sulfurisé ?

Lisez mon article sur le sujet.

Comment vous entraîner à la maison pour écrire sur les entremets ou sur une plaque d’amande ?

  1. Je vous conseille de vous entraîner avec du dentifrice liquide qui coûte moins cher que le chocolat et qui ne vous demande pas de le préparer à l’avance (pas besoin de le faire fondre). Vous pouvez vous entraîner sur le cul d’une plaque de cuisson. Les profs nous disaient de nous entraîner tous les jours !
  2. Imprimez l’image ci-dessus et insérez-la dans une feuille en plastique. Vous pouvez vous entraîner à écrire par-dessus en vous en servant comme modèle.
  3. Il faut s’entraîner un petit peu tous les jours pour arriver au niveau des professionnels.

Vidéo d’un alphabet écrit au cornet :

Pour d’autres entraînements chez vous pour préparer le CAP de pâtisserie, n’hésitez pas à lire cet article.

La cuisson au CAP de pâtisserie : plaques, pelle et cuisson

Question qui nous ont été posées sur le groupe facebook en rapport avec le four :

  • Quel type de four aura-t-on le jour de l’examen ?
  • Comment se passe la cuisson au CAP de pâtisserie ?
  • La pelle du four est-elle si lourde qu’on le dit ? Est-ce que le jury peut nous aider ?
  • J’ai entendu parler de différentes plaques de cuisson, quelles sont-elles et quand les utiliser ?







Ce sont des conditions spécifiques aux salles d’examen et malheureusement, vous ne pouvez pas vous entraîner de chez vous. Cependant, lire ce qui suit vous permettra de ne pas être surpris et de commettre d’impair le jour du CAP qui pourrait être catastrophique (pour vous et les autres). D’autres éléments peuvent aussi vous aider, n’hésitez pas à voir notre FAQ.

Les fours à l’examen du CAP de Pâtisserie

Bien sûr le type de four dépend totalement du lieu d’examen où vous passerez le CAP. Mais généralement, un seul type de four sera allumé et tout le monde utilisera le même à savoir le four à sole. Il y a bien aussi des fours ventilés et des fours à échelle mais seuls les fours à sole seront utilisables.

Attention aussi, lorsque vous devez sortir vos plaques du four, le jury peut vous faire la réflexion si vous ne faites pas le bon process. Devant le four à sole, il y a une planche en métal sous laquelle on range les plaques d’habitude, à côté, posée à la verticale, vous avez la pelle et dessus vous avez les gants. Utilisez la pelle pour la glisser sous la plaque de cuisson. Dès que vous sortez votre plaque, posez-la sur le rebord du four et c’est là que vous prenez vos gants pour prendre la plaque avec vos mains et la poser sur l’échelle. Il est imprudent de passer directement la plaque du four à l’échelle puisque c’est le meilleur moyen de faire tomber la plaque.  Le fait de la poser sur le rebord du four est donc essentiel pour éviter les catastrophes qui peuvent aussi être accentuées sous le coup du stress.

Il y a 4 plaques par four (ou 2). Dans ce cas, vous aurez probablement des plaques devant la votre. Donc pour sortir votre plaque, il faut sortir avant celle qui vous gêne. Ce n’est pas pratique mais c’est comme ça. Ne la faites pas tomber parce que quelqu’un vous en voudra à mort. Et s’il s’agit de la cuisson d’une pâte à choux, il est interdit d’ouvrir le four à moins que tout le monde ait sa cuisson terminée.

La pelle à four, comment l’utiliser ?

En ce qui concerne la pelle à four, quelques petites astuces. La pelle est un peu lourde mais surtout très longue pour pouvoir aller jusqu’au fond du four. Elle n’est pas facile à manœuvrer et rajouter à cela le poids et le volume de la plaque noire plus les pâtisseries dessus, cela devient effectivement lourd. Tout le monde peut porter cela, cependant, il faut être agile et concentré pour ne pas tout faire tomber. Regardez-bien derrière vous que personne ne passe au moment où vous levez la pelle. Vous pouvez même dire tout haut que vous sortez une plaque du four et de faire attention.

Le jour de l’examen, vous devrez sortir tout cela tout seul mais vous pouvez effectivement demander de l’aide au jury si vous vous sentez faible ou pour une raison particulière. Quoiqu’il arrive, vous n’aurez pas à régler les fours qui seront déjà pré-réglés pour vous à 190°. Il faut savoir cependant que pour certains centres d’examen, vous n’approcherez même pas du four, ils vont tout gérer pour vous, même la cuisson. Et oui, c’est complètement injuste mais nous ne sommes pas tous égaux devant l’examen. Certains ont même des commis pour faire la vaisselle !!! Nous attendons impatiemment que quelqu’un qui en a le pouvoir régularise tout ça.

Les plaques de cuisson du CAP de Pâtisserie

Vous avez donc :

  • les plaques noires qui servent uniquement à la cuisson,
  • les plaques grises qui servent à la mise au frais, la pousse ou au transport pour amener vos pâtisseries sur la table de présentation des produits
  • les plaques à trous que l’on n’utilise pas pour l’examen
  • les tourtières qui sont des plaques noires rondes utilisées pour cuire les galettes, les têtes de religieuses (qui ne se cuisent pas avec leurs corps étant donné que le temps de cuisson est différent), etc.

Si vous avez des questions autres, n’hésitez pas à nous les poser ici.

Le groupe Facebook CAP de Pâtisserie modéré par des pros

Nous avons créé un groupe d’entraide sur Facebook modéré par de vrais professionnels !

C’est un groupe sur lequel nous partageons nos trucs et astuces pour réussir toutes les recettes du CAP.

N’hésitez pas à nous y rejoindre et poster vos photos de réalisations. Nous vous donnerons notre avis de professionnels quant au référentiel du jury ainsi que les solutions si vous avez des problèmes.

Pourquoi nous insistons sur le fait que le groupe est modéré par des pros ? Parce qu’il faut vous méfier des groupes de CAP avec les conseils d’autres candidats. C’est très sympa (même si parfois l’ambiance est quelque peu tendue) mais malheureusement, les conseils donnés sont parfois des conseils d’autres personnes qui n’ont pas encore passé le CAP et qui ont des amis qui leur ont dit qu’ils ont lu quelque part que… Bref, le conseil est souvent mauvais parce que le jury ne sera pas du tout d’accord avec ça. Comme vous avez pu le constater, déjà chez les pros, dans leurs livres, vous trouvez des dizaines de recettes pour la même pâtisserie et vous ne savez pas à quel Saint vous vouez. Donc si vous avez des questions, posez-les soit sur notre groupe, soit à des gens qui ont déjà passé le CAP, ce sera plus simple de ne pas se tromper.

N’hésitez pas non plus à lire notre FAQ qui aura probablement la réponse à la question que vous vous posez.

C’est aussi un groupe sur lequel vous aurez un soutien (psychologique, technique, pratique, etc.). Vous ne serez plus seul à passer le CAP !

Profitez-en, c’est gratuit et dans une ambiance vraiment bon enfant.

Le groupe Facebook CAP de Pâtisserie est accessible à cette adresse ou alors cliquez sur le gâteau ci-dessous :

FB icon pastry

A bientôt

Greg & Paul

Interview de Caroline M., candidate libre qui a obtenu son CAP en 2014

J’ai pu interviewer Caroline M, candidate libre qui a obtenu son CAP en 2014. C’est très instructif et cela permettra aux candidats libres actuels d’en savoir un peu plus sur l’entraînement au CAP aussi bien du point de vue psychologique, que du point de vue de l’apprentissage.






Caroline, pourquoi as-tu passé ton CAP ? que faisais-tu avant ? que vas-tu faire maintenant ?

Depuis mes 18 ans, j’ai envie d’ouvrir quelque chose, un café ou salon de thé. Mais on m’a dit que la cuisine était un milieu d’homme, que c’était dur pour une femme alors je ne me suis pas lancé. J’ai fait un BTS diététique et je suis actuellement diététicienne (oui je sais c’est un paradoxe la diététicienne qui veut devenir pâtissière!). Après 3 ans dans la même société et le peu de débouchés qu’offre la voie de la diététique, j’ai décidé de me lancer et ne trouvant pas d’entreprise pour faire de l’apprentissage j’ai décider de passer le cap toute seule. Je me suis rendue compte que j’avais envie d’un boulot qui bouge, que d’être derrière un bureau ça m’amuse pas beaucoup et que s’ennuyer au travail c’est terrible. Je pense qu’il faut faire quelque chose qu’on aime et ça a été une vraie motivation pour réussir en candidat libre. Maintenant que j’ai mon cap je commence a chercher un travail dans le milieu, ce qui m’intéresse c’est la pâtisserie de boutique et les salons de thé. En attendant je continue mon métier de diététicienne mais j’espère que les choses bougeront bientôt et que j’arriverai à me lancer dans ce milieu qui m’attire!

Quand as-tu passé ton CAP ? Quelles notes as-tu obtenues à la pratique ? À la théorie ?

J’ai passé mon cap en juin 2014 et je l’ai obtenue en juillet 2014 avec 12 a la pratique et 17 a l’écrit.

Es-tu fière de toi ? Est-ce que tu as eu le moral en berne de temps en temps ? Qu’est-ce qui t’a permis d’avancer ?

Je suis très fière de moi, car c’était un vrai défi que je me lançais a moi-même. Pour une fois je voulais me prouver que je pouvais aller au bout de quelque chose (et surtout le prouver aux autres aussi). J’ai rarement eu des baisses de moral même si parfois la motivation n’était pas là, mais le soutien de ma famille et mes amis a été important et l’envie d’avancer dans ma vie et de faire quelque chose que j’aime a été ce qui m’a permis d’avancer.

Quels livres as-tu acheté pour te préparer ?

J’ai acheté un seul livre: « le livre du pâtissier ».

As-tu fait partie d’un groupe d’entraide ? Si oui, lequel ? Est-ce que ça t’a aidé ? Est-ce que ça t’a parfois déboussolée à cause du fait que tu as pu entendre tout et son contraire ?
Par ailleurs, regardais-tu des vidéos pour t’améliorer ? Comment faisais-tu pour les trouver et savoir que la vidéo était fiable ?

Je n’ai pas vraiment suivi de groupe d’entraide, j’ai regardé un peu ce qui se passait dans les groupes facebook mais sans jamais y contribuer. J’ai pris des cours chez un professionnel qui a ouvert un atelier où il donne des cours type cap. J’ai fait 8 journées de cours et 1 cap blanc avec lui histoire d’avoir de bonnes bases et les techniques nécessaires pour le cap. Le reste c’est beaucoup de travail a la maison le weekend, vu que j’ai continué mon travail a côté. J’y ai rencontré d’autres personnes, notamment une, avec qui j’ai beaucoup réviser et toutes les deux on s’est motivée pendant nos révisions. Heureusement qu’elle était là ! J’ai passé mon cap car la pâtisserie (et la cuisine en générale) est une passion qui n’a pas arrêté de grandir.

Merci Caroline pour ton interview. Vous pouvez la retrouver sur son blog, ici.